Cabinet Vétérinaire de Villereuse S.A.

La piroplasmose ou la babésiose du chien

 

La piroplasmose, ou babésiose canine, est une maladie parasitaire transmise par les tiques. Seules certaines espèces de tiques (Dermacentor reticulatus et Rhipicephalus sanguineus - « tique brune du chien/tique de chenil ») sont porteuses de ce parasite. Le parasite appelé Babesia canis pénètre et se multiplie dans les globules rouges qu'il fait éclater.

 

Le premier cas autochtone de babésiose canine en Suisse a été localisé à Genève en 1974. Dans les années 1990, on a assisté à une recrudescence des infections dans l'ouest de la Suisse (le long du lac Léman jusqu'à Nyon environ). Certains cas de babésiose canine indigène ont également été constatés au Tessin ces dernières années, ainsi que dans le canton de Soleure.

 

 

Symptômes

Ils apparaissent entre 1 à 3 semaines après l'infection. Les parasites infestent les globules rouges et les détruisent. Il en résulte une anémie (les muqueuses du chien deviennent roses puis blanches), une fièvre élevée soudaine (plus de 40°), une forte apathie (abattement brutal), un manque d'appétit, à un stade un peu plus avancé de la maladie l'urine est foncée (brune), on constate éventuellement un ictère (jaunisse), parfois le chien est pris de vomissements et de diarrhée.

 

Dans les cas graves, des troubles neurologiques (parésie, ataxie, attaques épileptiformes, nystagmus, coma), une faiblesse musculaire, voire une insuffisance rénale ou hépatique, peuvent survenir. La babésiose canine est une affection sérieuse et elle peut être fatale, surtout si elle n'est pas traitée à temps.

 

 

Diagnostic

Nous allons nous baser sur l'anamnèse (voyage à l'étranger, lieu d'habitation, protection anti-parasitaire...) et les symptômes cliniques ; puis nous allons analyser le sang et éventuellement l'urine. Au début de la maladie, il est possible de voir au microscope l'agent infectieux dans les globules rouges.

 

 

Thérapie

Le traitement est d'autant plus efficace que la maladie est diagnostiquée tôt. Il faut considérer la piroplasmose comme une urgence !

Le chien est mis sous perfusion intraveineuse, voire transfusion sanguine si nécessaire, et il reçoit les médicaments adéquats (babésicide en autre).

 

 

Prophylaxie (prévention)

Lutte contre les tiques: dès le mois de février-mars ; permet d'éviter également la transmission d'autres maladies utilisant les tiques comme vecteurs (Borréliose ou Maladie de Lyme, l'Ehrlichiose...).

 

  • contrôle journalier du chien (les tiques ont besoin de 48 heures au minimum pour transmettre les parasites à l'hôte);
  • antiparasitaire à usage externe (collier, spot-on, spray).

 

Vaccination: à faire avant le début de la saison des tiques (c'est-à-dire avant la fin de l'hiver)!

 

 

rue de Villereuse 7
1207 Genève

Tél. 022 736 44 00
Fax 022 736 45 65

Lu-Me & Ve

7:30 - 19:00

Je

7:30 - 12:00

Sa

8:00 - 12:30

Consultation sur rendez-vous

Urgences acceptées, merci de nous téléphoner pour nous prévenir de votre venue (voir aussi sous "urgences")

made by hobbyküche