Cabinet Vétérinaire de Villereuse S.A.

Le chat âgé

 

Qu’il ait neuf vies ou une seule, le chat finit un jour par vieillir, souffrir de maux liés au grand âge. Mais, plus les maladies sont détectées tôt, mieux elles se soignent et meilleure est la qualité de (fin de) vie de l’animal.

C’est quand le chat atteint les 12-13 ans (ce qui équivaut à la soixantaine chez l’humain), qu’il faut observer les éventuels changements de comportement. Le point sur les maladies les plus fréquentes:

 

 

Insuffisance rénale chronique

Le chat commence à moins manger, il boit et urine beaucoup, son poil est terne, il vomit et perd du poids.

Ses reins ne fonctionnent plus comme toute «station d’épuration» le devrait; les toxines ne sont plus évacuées correctement, le chat s’empoisonne lentement.

Les soins: médication pour soutenir les reins (vasodilatateur, chélateur du phosphore), une alimentation spécifique et eau à volonté. La vie du chat peut ainsi être prolongée de plusieurs mois, voire plusieurs années.

 

 

Hyperthyroïdie

Le chat a un excellent appétit (il est même parfois vorace) et pourtant il maigrit; il est très actif, court dans tous les sens, boit et urine plus souvent qu’à son tour. Ici aussi, il a tendance à vomir plus régulièrement qu'auparavant.

 

L'hyperthyroïdie est un désordre caractérisé par une production excessive d'hormones thyroïdiennes. Quand des quantités excessives de ces dernières circulent, le métabolisme basal s'accélère fortement et le coeur se met à battre plus vite. Bien que la glande thyroïde grossisse, moins de 2% des cas d'hyperthyroïdisme sont dus à un état malin des glandes. En effet, la plupart du temps il s'agit d'hyperplasie adénomateuse (tumeur bénigne) de la thyroïde.

 

Les deux complications les plus fréquentes de cette maladie sont l'hypertension et une maladie cardiaque nommée cardiomyopathie thyrotoxique. Chez certains chats, la pression sanguine peut être si élevée qu'elle entraîne des hémorragies ou détachements rétiniens qui résulteront en une cécité. Les problèmes cardiaques se développent car le cœur grossit (ses parois seront épaissies) pour combler la demande métabolique accrue. Ces deux complications sont généralement réversibles avec un traitement approprié de la maladie.

 

Les soins:

 

  • L'administration d'un médicament antithyroïdien par voie orale, le méthimazole ou le thiamazole, peut contrôler les effets d'une glande thyroïde hyperactive. Ils ne détruisent pas les tissus anormaux, mais vont plutôt, prévenir la production d'hormone thyroïdienne. Toutefois, le médicament devra être administré au chat pour le reste de sa vie. On devra procéder périodiquement à des tests afin d'ajuster la médication. Ce genre de traitement est idéal chez le chat qui présente un grand risque chirurgical.
  • L'utilisation d'iode radioactif permet de détruire le tissu excédentaire. Ce traitement nécessite une à deux semaines d'hospitalisation dans une clinique vétérinaire spécialisée (Tierspital de Berne).
  • La chirurgie. L'ablation du lobe affecté de la thyroïde (thyroïdectomie) est aussi très efficace. Mais comme les chats atteints de cette maladie ont, en général, plus de 10 ans, il y a un certain risque à opérer et cela doit être pratiqué par un chirurgien expérimenté.

 

 

Insuffisance hépatique chronique

Ici, c’est le foie qui ne remplit plus son rôle correctement. Avec les mêmes symptômes et les mêmes effets que l’insuffisance rénale.

Là aussi, médication et diète spéciale s’imposent (souvent à vie).

 

 

Diabète

Il n’est pas nécessaire d’être vieux pour avoir du diabète! L’obésité, notamment, peut y contribuer. Le chat boit et urine davantage, mange beaucoup et perd cependant du poids, sa démarche a changé: elle est parfois plantigrade (marche sur la plante et plus sur la pointe des pattes arrières). Le poil est souvent terne et à un stade plus avancé de la maladie, le chat peut présenter une cataracte.

Le diabète sucré est dû à une insuffisance en insuline qui peut apparaître pour plusieurs raisons:

 

  • Troubles du pancréas: le pancréas n’arrive pas à sécréter suffisamment d’insuline.
  • D’autres maladies ou une présence d’autres hormones peuvent être antagonistes à l’insuline ou provoquer une résistance à l’insuline. L’insuline est alors incapable de fonctionner normalement dans le corps.

 

Les soins:

Les chats diabétiques nécessitent généralement un traitement à vie à base d’une préparation d’insuline. La plupart du temps deux injections sous-cutanées par jour sont nécessaires, espacées de 12 heures. Ils doivent de même recevoir de la nourriture de manière régulière et leur alimentation doit être faible en graisse et riche en protéines de haute qualité et faciles à digérer.

Certains chats diabétiques réussissent à se passer de l’insuline après quelques semaines, voire quelques mois de traitement. On appelle cela la «rémission clinique». La rémission ne signifie pas nécessairement que l’animal est guérit pour toujours et il est nécessaire de bien surveiller son alimentation et son mode de vie.

 

 

Arthrose

Le chat étant un animal très discret, souvent l'arthrose passe inaperçue contrairement au chien qui va se mettre à boiter! Il ne saute plus aussi souvent sur l'évier de la cuisine, peine à recouvrir ses selles de sable, alors qu'avant il atteignait l'armoire d'un seul bon, maintenant il le fait par étapes...

 

Les soins:

Antidouleurs et compléments alimentaires à base de moules (GAG), notamment.

 

 

Tumeurs

Les chattes non stérilisées ou ayant pris la pilule sont sensibles aux tumeurs mammaires. Mais des tumeurs (bénignes ou malignes) peuvent apparaître un peu partout. Comme chez l’homme, avec l’âge, l’évolution de la maladie est généralement lente.

 

Les soins:

Si la masse est accessible chirurgicalement, une ablation s'impose. On peut aussi avoir recours à la chimiothérapie ou à la radiothérapie selon les cas (le service d’oncologie animale se trouve près de Zug).

Si le pronostic est très mauvais et qu'aucune intervention n'est possible, l’administration de corticoïdes peut ralentir la progression du mal.

 

 

Sénilité

Le chat perd ses repères, confond le jour et la nuit, court comme un dératé quand tout le monde dort, miaule aussi fort qu’une sirène de brume... Ses sens s’émoussent (il devient sourd) et l’anxiété le ronge.

 

Les soins:

Une veilleuse et une radio allumée durant la nuit suffisent parfois à le rassurer. La plupart du temps, il est nécessaire de donner un "gériatrique". Ces comprimés permettent de dilater les vaisseaux sanguins du cerveau et ainsi assurent une meilleure oxygénation de ce dernier.

 

 

Hypertension

Le mal est souvent lié à une insuffisance rénale ou à une hyperthyroïdie. Le fait de soigner ces deux maladies provoque en général la baisse de la tension.

 

 

Cataracte et maladies cardio-vasculaires

La première, un vieillissement du cristallin, se soigne mal: les appareils de soins ne sont pas adaptés aux animaux et l'opération donne souvent des résultats peu satisfaisants. Heureusement, les moustaches du félin restent sensibles et il compense sans soucis la perte de la vue!

Si un souffle cardiaque apparaît chez un chat âgé, il est important de rechercher une cause métabolique sous-jacente (problème rénal, hépatique, diabète...).

 

 

Comme nous avons pu le constater, la plupart des maladies liées à la vieillesse, chez le chat, se signalent d’abord par une soif inhabituelle, des pipis fréquents, des vomissements, un poil terne et une perte de poids. Une visite chez le vétérinaire s’impose alors. Une prise de sang permet en général de diagnostiquer le mal.

Il est également important d'adapter l’alimentation à l’âge de l’animal; un chaton n’a pas les même besoins qu’un adulte ou un chat âgé!

 

 

rue de Villereuse 7
1207 Genève

Tél. 022 736 44 00
Fax 022 736 45 65

Lu-Me & Ve

7:30 - 19:00

Je

7:30 - 12:00

Sa

8:00 - 12:30

Consultation sur rendez-vous

Urgences acceptées, merci de nous téléphoner pour nous prévenir de votre venue (voir aussi sous "urgences")

made by hobbyküche